Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles --->Sur les pas des huguenots 
   
 

Sur les pas des huguenots

Par Johannès Melsen

Ed. AUED, Valence, Études drômoises, revue trimestrielle,
n°65 de mars 2016 pp. 8 à 13

Résumé d'après l'article

 
 

Un panneau indicateur
 

 

 

Depuis 2007, le projet « Sur les pas des Huguenots » a ainsi mis en œuvre un sentier de grande randonnée qui suit le tracé historique de l’exil des Huguenots du Dauphiné vers la Suisse et l’Allemagne.

Le contexte historique lié à ce sentier se situe en 1685.
Les protestants deviennent officiellement hors-la-loi. L’Édit de Fontainebleau décrète la révocation de l’Édit de Nantes et ordonne la destruction de tous les temples. Tous les pasteurs sont bannis.
Commence ainsi la  période du « Désert » pendant laquelle les protestants se réunissent dans des assemblées  clandestines.

Initié dès 1660, le mouvement d’émigration devient massif à partir de 1685 et  jusqu’au milieu du XVIIIe  siècle malgré les risques car l’émigration est formellement interdite et sévèrement punie.
Ce sont des historiens des divers pays concernés, en charge du dossier, qui ont défini le tracé. La définition des tracés suit alors des spécificités nationales : pour la France il s’agit d’un  cheminement  de fuite.

 
 

Pour l’Italie le tracé d’exil des Vaudois est déterminé par le cheminement des       « brigades ». En Suisse, il s’agit d’un itinéraire de transit autour de deux  corridors principaux. En Allemagne, la donne est différente et impose le passage par un nombre important de colonies Vaudoises et Huguenotes.

Sur les pas des Huguenots est un projet transnational qui a été initié par les Communautés de  communes du Val-de-Drôme, du Diois et du Pays de Dieulefit, en étroite collaboration avec le Syndicat d’Aménagement du Burgwald dans la Hesse.

Plusieurs projets d’extension du tracé international sont actuellement à l’étude en France et en Allemagne.
En 2012, une procédure d’homologation en vue d’obtenir le label « Itinéraire Culturel Européen » a été engagée.
Simultanément, en France, le tronçon français a obtenu en 2015 l’homologation comme chemin de Grande Randonnée GR.

La marche à pieds a changé de statut.
Le comportement des habitants s’est modifié.
Le  vagabond qui voyageait à pied dans les années 70 est aujourd’hui un touriste que l’on accueille avec plaisir… et un touriste solvable !
De nouveaux grands itinéraires se sont développés, et le sentier des Huguenots s’ajoute aujourd’hui à ces itinéraires célèbres.

 

Réfugiés protestants, par Albert Anker, 1886