Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles ---> Barthélémy, 1545 - 1612, un enfant de Beausemblant
   
 

Barthélémy de Laffémas, 1545 - 1612
un enfant de Beausemblant

par M. Bonnefoy

Ed AUED, Etudes drômoises, revue trimestrielle, n°3 de 1997, p 13 à 21                       
 

Barthélémy  Laffémas

Entré au service d’Henri de Navarre en 1568, il aura très tôt des contacts avec des marchands et fabricants de France et de l’étranger. Henri de Navarre devient roi de France en 1598 et Barthélémy devient (avec Sully) un de ses principaux conseillers. Il lui propose des mesures pour redresser la situation du commerce et de l’industrie de la France au sortir des guerres du XVIe siècle.
En 1596, dans son « mémoire pour dresser les manufactures et ouvrages du royaume », il propose d’étendre les jurandes (corporatives) et de développer les chambres de métiers, contrôlant les professions et formant des apprentis. Il conseille aussi de réduire les importations et de développer les manufactures royales, soutenues par l’Etat. Henri IV soutient en partie ce programme : Laffemas devient Contrôleur général du Commerce et Président du Conseil Supérieur du Commerce.
Les réformes et progrès de l’économie, stimulés par Barthélémy de Laffemas, concernent plusieurs domaines :
INDUSTRIE : industries de luxe (verre, cristal, tapisseries, toiles fines et dentelles) ; industries textiles (draperies de laine et surtout industrie de la soie ; il encourage les travaux d’Olivier de Serres).
COMMERCE : Pour le commerce intérieur : remise en état et développement des routes et des ponts, des voies navigables ; création du service de la poste aux lettres. Pour le commerce extérieur, source de richesse : commerce de transit et d’entrepôt ; commerce avec les Echelles du Levant ; commerce colonial avec la création de grandes compagnies des Indes orientales et occidentales. Le commerce reste cependant freiné par la multiplicité des taxes, douanes et gabelles.
 

En conclusion, l’influence de Laffemas a été plus importante dans le domaine économique que dans celui de l’organisation du travail et du règlement des questions sociales. Il a été un précurseur du mercantilisme, appuyé sur le rôle moteur du commerce et de la classe marchande.
L’article complété par une bibliographie présente 10 illustrations : 4 photos actuelle (le château du Mollard à Beaussemblant, une plaque de rue à Valence) ; un portrait d’Henri IV, 2 de Laffemas ; 2 planches sur la sériciculture ; le livre de Marc Lescarbot (1609) sur la « Nouvelle France » (Canada)