Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles ---> La gazette de la Gervanne  
   
 

La Gazette de la Gervanne

Par Michel Wullschleger

Ed. AUED, Valence, Études drômoises, revue trimestrielle,
n°31 d'octobre 2007 pages 28 à 34

Résumé d'après l'article

 
 

Le président fondateur, Jacques Mouriquand
 

AU PAYS DE LA GERVANNE

 

Le bassin versant de la Gervanne (affluent de la rive droite de la Drôme), appartient pour l’essentiel au canton de Crest-Nord ; sa population dépasse légèrement les 1800 habitants.

 

NAISSANCE DE LA GAZETTE

 

À la fin de 1972, le premier numéro, réalisé de l’autre côté de la Drôme, comportait deux feuilles ronéotypées recto verso, adressées à chaque famille ; le Président Jacques MOURIQUAND, y appelait les lecteurs à l’aide et les encourageait à s’abonner.

La première photo n’apparaît que dans le numéro 22, puis l’impression est confiée au journal Le Crestois. Les huit pages clairement ordonnées actuelles ne sont venues que peu à peu. La première photo évoquée plus haut, est l’œuvre d’Édouard MOURIQUAND, maître photographe, et représente une partie du bassin versant de la Gervanne. Puis des cartes, des croquis géographiques ont suivi, qui pourraient constituer un atlas ! Sans oublier des poèmes, chansons, contes en patois ; tous les âges participent (le berger Ulysse Richaud).

 

 

 

LES ARTISANS DE LA GAZETTE

 

Jacques Mouriquand, journaliste issu d’une famille de Beaufort, a créé la gazette, il en fut le premier directeur, alimentant lui-même les colonnes du journal, lançant de multiples projets, et encore aujourd’hui, malgré les innombrables activités d’une carrière bien remplie, il reste très attentif à la vie de La Gazette.

Henri Xueref, inspecteur honoraire de la SNCF, retiré à Lozeron, accueille aujourd’hui le siège social de La Gazette. Riche carrière professionnelle, activité résistante reconnue durant la guerre, il succède à Jacques Mouriquand et produit lui aussi de très nombreux articles sur des thèmes très divers. Il nous a quitté le 10 janvier 1998.

Une équipe : l’un des mérites de ces deux hommes est d’avoir su créer et animer une équipe, dont nous ne pouvons ici citer ni les membres, ni leurs activités, mais que vous trouverez dans l’article.

 

Henri Xueref
 

N° 170, de janvier 1987
 

 

 

 

LA CONNAISSANCE DE LA VALLÉE, sur les plans géographiques, faune et végétation, historique, a été le principal souci des animateurs de La Gazette, et nombreux sont les articles ayant trait à ces domaines.

 

MAIS LA VIE AU FUR ET À MESURE n’est pas oubliée :

L’État civil, les rumeurs, les actualités sont lues en priorité ; On trouve encore des recettes de cuisine, des conseils pour le jardin, mais aussi l’écho des conseils municipaux, sans oublier bien sûr, la vie de l’association des Amis de la vallée de la Gervanne, dont La Gazette est le porte parole.

 

L’OUVERTURE SUR LE MONDE, enfin apparaît à l’occasion d’articles très savants ou de simples compte rendus de voyages. La Drôme, la France, mais aussi l’Europe et le monde entier trouvent leur place. Même des sujets d’intérêt général sont abordés : évolution du monde rural, problèmes d’environnement.

 

EN CONCLUSION, trait d’union entre les habitants, les résidents secondaires et tous ceux que la vie a éloignés, la Gazette de la Gervanne apparaît depuis bientôt trente-cinq ans comme le miroir de la vie du territoire dont elle a indéniablement cimenté l’unité et conforté l’identité.

Le petit mensuel a joué un rôle essentiel dans l’affirmation d’une entité « vallée » ou « Pays de Gervanne », en dépit de la géographie des cantons, de la convergence ou de la superposition du District d’Aménagement du Val de Drôme, de la Communauté des communes du Val de Drôme, du Parc naturel régional du Vercors et de plusieurs autres regroupements.

 

Diffusion du journal